La mémoire ne se garde pas, elle se transmet
  Les sud-africains d'Hestrud  
Ils sont venus jusque chez nous ... ce sont des sud-africains. 
Ils sont venus ... mais pas pour le tourisme.
Ils sont venus ... pour nous fournir leur aide.

Et ils sont restés ... au cimetière.

Ils font partie des derniers morts de la Grande Guerre. Morts le 11 novembre, l'un d'entre eux a même été tué après la signature de l'armistice, piègé par le retard dans la transmission de l'ordre d'arrêt des combats. Il a été déclaré mort avant la signature de l'armistice pour être reconnu mort  pour la Patrie, La notre, la sienne ??? et non simplement assassiné dans un pays qu'il ne connaissait pas. Il aurait pu vivre heureux, chez lui !

Ils sont restés ici, chez nous. Merci à eux.